Cette semaine, à l'Université Sussex, c'est la dernière semaine du trimestre d'hiver. Pour beaucoup, ça signifie la fin des cours, les vacances (qui dans la plupart des cas doivent être passées à travailler à compléter des travaux de session, à remettre dès la semaine du 14 avril)....

Mais ce n'est pas mon cas. En tant qu'étudiante-chercheure (ie au doctorat), je ne suis pas vraiment de cours, mis-à-part à titre d'auditrice libre. Je ne connais donc pas vraiment ce qu'est la fin des cours ici. Mais ce n'est pas à dire que je ne fais rien, là... j'ai un plan de recherche à remettre bientôt, 2 présentations à préparer... C'est d'ailleurs dans le cadre des séminaires en sociologie et gender pour les étudiant-e-s au doctorat que je suis allée visiter, hier... The George! Mais ça n'avait rien de trop académique, quand même.

the_george

En fait, nous avons décidé de souligner la fin de la première session de ces séminaires (ils ont débuté en janvier dernier, initiative de deux candidat-e-s au doctorat qui sont ici depuis quelques années) en allant prendre un verre "en ville". Le plan initial était de se rencontrer (enfin, les 6 personnes qui ont suivi) au Great Eastern pub, rue Trafalgar. Malheureusement, lorsque les trois premières personnes arrivées (dont moi, qui avions décidé de prendre l'autobus) sommes entrées dans le pub, il était plein. Nous avons alors contacté les trois autres (persuadées que le train était plus rapide... mais qui n'étaient toujours pas arrivées) pour savoir si elles avaient une proposition... Mike, qui est à Brighton depuis plus longtemps que nous toutes et tous, a alors suggéré d'aller en face: le pub végétarien/vegan THE GEORGE!

Wow! Qui aurait cru qu'à être la seule végée du groupe, on aboutirait dans un tel endroit? J'étais donc bien contente. D'autant plus qu'à l'heure qu'il était, je commençais à avoir un petit creux. Tout le monde était bien enthousiaste (et affamé), alors nous avons donc entrepris de jeter un coup d'oeil au menu.

The George offre quand même plusieurs choix d'entrées (soupes, salades), de sandwichs (wraps, baguette, etc.), de plats à partager (nachos, tapas, hummus...) de plats principaux (enchiladas, chili NON carne, salades, burger, pâtes, falafels... et même ze "spécialité" britannique: une assiette de bangers and mash végétarienne!), de vins (quoique le Français qui nous accompagnait dirait peut-être autrement!) et de bières. Je pense qu'ils offrent aussi des desserts (et sûrement tout plein d'autres trucs), mais je n'ai pas une trop trop bonne mémoire, quand même, alors j'aurai à y retourner pour vous donner plus de détails.

Mon mini-groupe, qui avait pris l'autobus, avons commandé en premier, ensemble. Pour une bouteille de Côtes-du-Rhône, une "pinte" de Calsberg, 2 assiettes d'enchiladas (vraiment trop énormes!) et une salade-repas grecque, ça nous a coûté environ £30 (une soixantaine de dollars canadiens). Ça peut sembler un peu dispendieux, mais je vous dirais que c'est dans la moyenne pour Brighton. Et puis, avoir su, je crois que nous aurions pu partager l'assiette d'enchiladas (servie avec salade, salsa, guacamole et crème sure) à deux. Personnellement, j'ai trouvé ça bien raisonnable.

L'ambiance est pas si mal: pas aussi typique pub anglais que The Great Eastern, mais quand même agréable. On retrouve une petite terrasse à l'arrière du restaurant, quand même de l'espace à l'intérieur pour... au moins une quarante-cinquantaine de personnes, un coin bar... Le seul hic: les salles de toilettes. Afin de compléter mon enquête, bien-sûr, je suis allée jeter un coup d'oeil. C'est, d'abord, minuscule (pas qu'on ait besoin d'une méga-salle de toilettes, mais un peu d'espace pour respirer ne serait pas de trop). Ensuite, quand j'y suis allée, la lumière au-dessus de la première cabine était brisée. La seconde (et dernière cabine) avait de la lumière... mais pas de siège de toilette (enfin, si, mais il était à côté de la toilette, brisé). Aussi, si vous y allez, faites attention à la marche peu visible (mais annoncée) qui sépare la première et la seconde porte pour la toilette des femmes ("mind ze step", comme on dit par ici).

Je renouvellerai certainement l'expérience. Mais peut-être pas avant d'avoir exploré tout ce que Brighton a à offrir, en termes de restaurants végétariens!


Sur une toute autre note, je suis FINALEMENT allée visiter le Cowley Club! C'était lundi dernier. À l'occasion de la Journée internationale des femmes, le Women's Health Collective organisait une rencontre... au Cowley Club! Non seulement l'activité me semblait-elle intéressante, avais-je une amie rencontrée depuis peu, végétarienne et féministe tout comme moi, qui y allait, mais en plus, c'était dans cet espace qui m'intrigue depuis si longtemps! L'entrée du Cowley Club est facile à manquer, de la rue. Mais ce n'est en aucun cas gage de ce qui nous attend lorsqu'on franchi la porte: c'est pas mal grand, pour ce que j'ai vu (on ma dit que les mystérieux escaliers à l'arrière menaient à d'autres parties du Cowley Club), c'est décoré de posters de manifestations de plein d'endroits dans le monde (anti-guerre, contre la brutalité policière, manif anti-globalisation...), c'est convivial... et c'était une belle expérience. Malheureusement, le Women's Health Collective n'a pas l'intention de tenir de tels événements si souvent. Dommage. C'était bien organisé (bouffe végée offerte en plus!), nous étions une bonne quarantaine de femmes présentes... j'ai l'impression que ça répondait bien à un besoin! Mais il faudrait trouver autre chose... ailleurs, peut-être aussi. Quand même, ma curiosité a été en partie satisfaite!

... à bientôt.