La semaine dernière, je suis sortie à deux reprises dans des restaurants de Brighton que je ne connaissais pas... et où je retournerai certainement!

POMPOKO

D'abord, une amie connue à l'université était de passage pour la défense de sa thèse de doctorat. Après la défense, avec d'autres ami-e-s, nous avons convenu que bien qu'étudiant-e-s et donc disposant de peu de ressources financières, il serait sympathique de souligner cet accomplissement au restaurant. Une amie suggère alors un restaurant japonais situé au centre de Brighton: Pompoko. La nourriture y est selon elle savoureuse et pas très chère. Comme elle est aussi végétarienne, je sais que je n'aurai pas de difficulté à y dénicher un plat qui me conviendrait.

Effectivement. La nourriture est excellente, vraiment pas chère (£4-5 /plat) et les options végétariennes sont relativement nombreuses. Comme je ne peux pas manger de noix, je me suis renseignée et semble-t-il qu'on n'utilise pas de noix dans le restaurant - que des graines de sésame. Ceci était dit, si vous souffrez d'allergies et que vous vous rendez dans ce restaurant, vous feriez mieux de confirmer, au cas...

Deux seuls hics (on peut mettre un "s" à hic? hummmm, je me demande...): la salle à manger est minuscule. Sérieusement. On semble avoir tenté d'y faire un usage optimal de l'espace, mais on s'y sent à l'étroit et voir les gens qui s'entassent au milieu des tables donne un sentiment de presse: vivement qu'on termine notre repas pour laisser de la place à ces gens! Dommage. Deuxième problème: l'endroit n'est pas accessible pour les personnes à mobilité réduite. Les salles de toilettes se trouvent en haut et la salle à manger est si petite et si entassée qu'une personne en fauteuil roulant aurait de la difficulté à y circuler. 

Ceci étant dit, bien qu'on commande notre nourriture au comptoir et on paie en arrivant - le service est rapide et cordial. Le menu est agrémenté de photos des plats, question de guider les gens qui sont peu familiers dans les noms des plats ou ceux qui se laissent inspirer par les photos plus que les descriptions. Certainement, je vais y retourner - j'en ai d'ailleurs déjà parlé à trois amies différentes, hehe. Cette fois, j'ai essayé le Tofu Chili Don et les rouleaux de printemps. Voyons ce que je vais goûter la prochaine fois...

SANCTUARY

Le vendredi suivant, je suis allée avec une autre copine au Sanctuary, situé dans la partie Hove de la ville. Je suis choquée de constater que je ne connaissais pas l'endroit avant ce soir-là! Réellement, c'est peut-être l'un de mes restaurants favoris dans le coin de Brighton.

D'abord, il faut préciser que tout y est végétarien ou végétalien. Tout. En plus, on y fait un effort pour que les aliments soient biologiques et locaux. À l'instar de chez Pompoko, on place notre commande au comptoir et on paie avant de choisir un endroit où s'asseoir. Le service est aussi rapide et la dame qui nous a servies était bien sympathique. 

L'endroit m'a fait penser un peu à Soup'Herbe, dont je vous ai parlé en 2007. Je ne sais pas ce que c'est... ce n'est pas la décoration, ni le type d'endroit... peut-être simplement les items au menu? Enfin, ayant Soup'Herbe en tête, j'ai décidé de faire comme si j'y étais et... de commander un burrito, hehe. Bien que l'endroit offre un burrito dans un tortilla de farine blanche (décevant), alors que Soup'Herbe prépare le sien dans un tortilla de blé entier, j'ai bien aimé. Contrairement à mon habituel repas consommé chez Soup'Herbe, chez Sanctuary, on prépare le chili qui est dans le burrito avec des légumes "racine" (betterave, pommes de terre et autres) et des haricots rouges, notamment, en plus d'y ajouter du riz, comme le fait le restaurant de Chelsea. Le burrito (version végétaRienne) est ensuite recouvert d'un cheddar mi-fort et enfourné. On le sert, comme chez Soup'Herbe, avec une salade verte.

L'endroit est plus accessible que Pompoko, notamment parce que le restaurant est plus grand, plus espacé et que la salle de toilette se trouve au rez-de-chaussée. À l'étage, on retrouve d'autres tables et de nombreuses oeuvres d'art, dont (au moment où j'y étais) certaines représentant des lieux à Brighton et Hove. Il y a semble-t-il un sous-sol qui sert de salle de spectacles, que je n'ai pas exploré (mais vous avez accès à des photos dans la section Venue Photo sur site web). Selon l'amie avec qui j'y suis allée et qui elle demeure dans le coin depuis les dix dernières années, l'endroit peut être très fréquenté (notamment pour le petit déjeûner) et les spectacles qui y ont lieu sont intéressants et divertissants.

On déboursera davantage chez Sanctuary, presque le double en comparaison avec ce qu'on peut payer chez Pompoko, mais cela demeure très abordable (mon burrito était environ £6, ce qui était aussi l'un des items les moins chers au menu), surtout si on considère que les aliments servis sont biologiques. Dernière note sur le Sanctuary (qui est en fait une suggestion qu'il faudrait faire aux propriétaires): la salle de toilette a grand besoin d'être rénovée. On a tenté de rendre l'endroit plutôt accueillant avec un siège de toilette très artistique (noir, avec la peinture d'un chat et de dont il se nourrit), mais il reste qu'une odeur d'humidité y règne, en plus d'une impression de négligence au niveau de la céramique et de la peinture. Si vous n'avez pas à visiter les toilettes lors de votre passage, vous serez sûrement aussi impressionné-e-s que j'ai pu l'être vendredi dernier. Bon appétit et... bienvenue à beautiful Brighton!