Je ne sais pas si je vous l'avais déjà mentionné, mais je suis abonnée au système d'Alertes Google sur le végétarisme, ce qui me permet de voir les nouveautés publiées via internet, sur le végétarisme. Ils m'envoient un courriel, une fois de temps en temps (ce n'est pas même mensuel), avec les titres des articles publiés, le site où ils les ont trouvé et l'extrait d'une phrase où on parle du végétarisme... C'est souvent peu pertinent, mais parfois, j'apprends quelques trucs.

Ce que j'ai donc appris, tout récemment: qu'une marche a eu lieu, à Paris, le 24 mars dernier, pour donner parole à ceux qui en ont pas, les animaux. L'un des articles présente les deux grandes tendances qui se dégagent au niveau de la protection des animaux. Sinon? On y apprend pas grand-chose... Vous pouvez lire un autre article en cliquant ici.

Plusieurs articles sont consacrés à la Veggie Pride française, qui aura lieu le 19 mai prochain. À ce qu'on peut en apprendre de leur site web officiel, les gens qui y participent militent a priori pour les droits des animaux (et ne sont donc pas végéta*ien-ne-s d'abord pour des raisons environnementales, humanitaires ou de santé... bien que ces raisons puissent s'ajouter à la première).

On parle encore de PETA et de leurs actions "choc" et souvent horriblement sexistes, dans quelques articles lus (usage du corps violenté de femmes dans leurs actions "barquette"). Mon opinion d'eux, comme vous pouvez sûrement deviner, n'a pas changé.

D'un côté plutôt "bouffe", deux articles publié par Cyberpresse parlent de Jean Montagnard, auteur notamment du livre Le meilleur de la cuisine végétarienne. 100 recettes savoureuses et saines (1999, Hachette). Dans l'un des articles, une citation bien intéressante du chef de cuisine végétarienne:

« Il faut dire que la mauvaise réputation de la cuisine végétarienne au plan du goût est un peu méritée et lui vient de ses débuts, en Californie, dans les années 70, alors qu’on se contentait de mélanger toutes sortes de graines avec des légumes presque sans préparation préalable. Pour être savoureuse, la cuisine végétarienne doit être préparée avec soin et imagination, mais elle n’a pas à être compliquée pour autant. »

Pourtant, il parvient semble-t-il à transmettre son savoir à plusieurs, offrant des formations au Québec, en France, en Inde, à Boston (É-U) et en Chine! Les articles donnent vraiment l'eau à la bouche. Je devrais considérer l'achat du livre mentionné ci-haut.

Enfin, le dernier article, qui m'a un peu surprise, a été publié sur le site du magazine Coup de pouce (un magazine vraiment mainstream s'il en existe!). Intitulé Défi santé. Mangez végé!, l'article rédigé par la nutritionniste Isabelle Emond présente les divers types de végétarismes, les arguments qui peuvent avoir mené certain-e-s à adopter ce style de vie, les bienfaits du végétarisme, les étapes pour y parvenir et enfin des suggestions d'aliments à consommer, afin de conserver un bon équilibre alimentaire. L'intérêt de cet article, à mon avis, est son adaptation pour un public très diversifié mais habituellement peu interpelé par le végétarisme. Peut-être fera-t-il accroître le nombre de végéta*ien-ne-s? Sait-on jamais!