En début d'après-midi, afin de m'assurer de procrastiner amplement, je suis allée faire des courses avec maman. Maman, elle, elle adore tout simplement les magazines sur l'aquarelle, alors on passe assez régulièrement à la librairie, "au cas où ils en auraient un nouveau". Comme ce sujet m'intéresse un peu moins, je suis allée voir du côté des magazines de cuisine. Maman a acheté un Coup de pouce, pour avoir leur recette de tarte feuilletée aux asperges et au fromage (qu'on va peut-être bien essayer demain?)... J'ai personnellement remarqué qu'ils avaient Vegetarian Times, dont je vous ai parlé ici, mais comme je ne trouve pas que c'est la découverte de l'année et, qu'en plus, une autre de mes mamans est abonnée, je ne voyais pas tellement l'intérêt de l'acheter... Mon regard s'est alors porté, un peu plus loin, sur le VegNews Magazine. VegNews Magazine? Connaissais pas...

Bon, à environ 6,00$, le risque financier n'est pas énorme: je pouvais bien l'acheter pour le découvrir, à ma guise, une fois rendue à la maison. Bon... à première vue, ça déborde de publicités (mais est-ce qu'un magazine y échappe réellement?). Au moins, c'est des publicités intéressantes, quand même: chaussures végétariennes, évènements, nourriture, militantisme...

Comparativement à Vegetarian Times, un plus et un moins: d'abord, eureka!, enfin un magazine qui ne nous casse pas les pieds avec des trucs de santé - je vous ai déjà expliqué, je pense, que ce n'est pas la raison première pour laquelle je suis devenue végétarienne. Le côté sombre du magazine, en comparaison avec Vegetarian Times: le manque de recettes. Bon, je n'irais pas jusqu'à dire qu'il manque de recettes. Mais en comparaison avec Vegetarian Times, oui.

Ce qu'on y retrouve de plus? De courts articles sur l'actualité reliée au végéta*isme; des revues de films ou autres productions portant sur le militantisme, l'environnement, ou le végéta*isme; des commentaires sur la nourriture (ce mois-ci: un article sur l'accessibilité accrue de l'alimentation biologique); des articles divers (on parle en avril de 8 mariages végétaliens - oui, mariages, vous avez bien lu!... notez que le menu (sans les recettes) est toujours inclus!); une section destination voyage où on a accès à des repas et des restaurants végés; des recettes (bien-sûr! ce mois-ci: cuisiner avec le beurre d'arachides, la cuisine éthiopienne, les patates sucrées, les desserts...); une chronique magasinage végéta*ien;  des articles sur la culture; une section "Skinny Bitching par Rory Freedman, co-auteure de Skinny Bitch, qui nous parle en avril de relations amoureuses avec des omnivores; une section famille... Enfin, beaucoup de trucs! On va au-delà, comme je l'ai mentionné, des questions de santé, pour inclure un peu plus de militantisme...

Pour 6,00$ Je l'achèterai de temps en temps, pour voir ce qu'on y raconte. En temps et lieux, je ne dirais pas non à un abonnement, mais je ne suis pas là, pour l'instant.